Avoir une business en ligne, même quand on a un vrai de vrai métier, est-ce que c’est possible? J’ai l’habitude d’entendre certaines personnes qui sont médecins, artistes ou avocat dire “impossible pour moi”. Et pourtant Aicha Tohry leur prouve le contraire.

Aujourd’hui, j’invite sur le podcast la propriétaire de ARTY LAW, Aicha Tohry pour qu’elle nous parle de sa transition en ligne et des stratégies qu’elle a appliqué pour se lancer et trouver des clients.

Si t’avais besoin d’arguments pour te convaincre que c’est possible pour tout le monde d’aller en ligne, mets tes écouteurs et pèse sur play, l’épisode d’aujourd’hui est pour toi.

“J’ai besoin d’être là où mes clients sont.”
– Aicha Tohry

Des bonnes raisons d’écouter:

  • Comment elle a trouvé son premier emploi dans le domaine de la mode à San Francisco
  • Le problème des blogues des autres cabinets de droit et ce qu’elle fait de différent
  • Pourquoi elle décide de se partir à son propre compte même si c’est “mal vu” dans le monde juridique
  • Pourquoi elle décide de nicher sa pratique et le gros avantage que ça lui donne sur sa compétition
  • Comment elle a fait l’acquisition de ses premiers clients
  • Le gros problème auquel elle a fait face en commençant
  • Est-ce qu’être en ligne lui a permis de charger moins cher
  • L’erreur qui lui a coûté beaucoup de clients dans ses débuts

Un peu plus sur Aicha:

Après avoir constaté un manque au sein de l’industrie des services juridiques, Aicha Tohry décida de se distancer des sentiers battus et de lancer ARTY LAW, une pratique juridique qui pourrait assister les entrepreneurs créatifs avec tous leurs besoins juridiques. En tant qu’avocate, elle représente maintenant des producteurs de musique, des designers de mode, des startups techno, des agences de marketing, des graphistes, consultants en art ainsi qu’une panoplie d’autres entrepreneurs avec des projets ambitieux et une infinité d’idées. Son but ultime? Laisser les créatifs travailler sur leurs passions sans avoir à se soucier du côté juridique de leur entreprise.

Mentionnés dans l’épisode:

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + eight =