Est-ce que c’est fair de charger un prix différent pour un même service à différents clients? Qu’est-ce qui détermine le prix chargé quand on est aux commandes d’une pratique de droit en ligne? Aicha Tohry de ARTY LAW nous parle de son modèle d’affaires.

Pour la dernière partie de l’entrevue avec elle, on discute pricing, mais aussi de l’opportunité de faire du passif quand on offre des services juridiques en ligne. On découvre pourquoi malgré une certaine réticence, Aicha compte ajouter cette source de revenue potentielle à son modèle d’affaires dans un avenir rapproché.

Au menu: des discussions éthiques et de la stratégie live.

“Faut arrêter de penser aux heures travaillées, surtout quand on accumule l’expérience.”
– Aicha Tohry

Des bonnes raisons d’écouter:

  • Son modèle actuel versus son modèle de rêve
  • Qu’est-ce que c’est le pricing dynamique
  • Est-ce que c’est fair de charger un prix différent à différents clients?
  • Quelles sont les stratégies qu’elle utilisera pour atteindre 120 000$ à la 3e année
  • Le genre de produits passifs qu’elle veut offrir en complément à ses services juridiques
  • Les raisons pourquoi elle hésite toujours à ajouter des revenus passifs à son entreprise
  • Quel est le pourcentage idéal selon elle de clients récurrents vs. de nouveaux clients
  • Ce que ça veut dire pour elle “business de rêve”

Mentionnés dans l’épisode:

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four + fifteen =