Si je te dis: “ok, ton salaire annuel, tu vas maintenant le faire par mois”, est-ce que tu crois que c’est possible? Même si t’es un artiste? Pour David et Linda de Kinlake, c’est une évidence, parce qu’ils ne sont pas des starving artists.

Aujourd’hui dans la deuxième partie de l’entrevue avec le couple luxembourgeois, on dissèque leur modèle d’affaires et comment assumer sa valeur, même en tant que créatif. On jase aussi des façons de se laisser assez d’espace pour créer, tout en gérant une entreprise.

Pis toi, es-tu un starving artist?

“On n’est pas censés devenir des starving artists.”
– Linda Pappa

Des bonnes raisons d’écouter:

  • Pourquoi ils ont ouvert leur entreprise en Estonie au lieu d’au Luxembourg
  • Ce qui, selon eux, les a empêchés de faire plus de 36 000 euros par année depuis le début de leur entreprise
  • Comment ils assument leur valeur
  • Comment ils manifestent ce qu’ils veulent dans leurs vies
  • Pourquoi choisir Skillshare et avoir moins de contrôle sur leur produit
  • Pourquoi pour eux le concept de “se chercher” n’est pas du tout négatif
  • Comment ils balancent la business et la créativité, pour leur laisser assez de place pour créer
  • Ce qu’ils se disent pour se rassurer dans une financière période plus difficile

Mentionnés dans l’épisode:

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eight − five =