Avoir trop de clients, ça sonne comme un beau problème, right? Disons que c’est beau jusqu’à ce que ton problème prenne vraiment trop d’espace dans ta vie. C’était ça la vie de Kaylynne Johnson, même si elle a montré ses prix 5 fois pour contrôler son horaire.

Échanger ses heures contre des piasses c’est cool si tu respectes l’espace que tu as pour rendre tes services. Aujourd’hui, pour la deuxième partie de l’entrevue avec Kaylynne, on explore comment son modèle d’affaires a évolué du “pigisme” aux produits d’information et les raisons derrière cette transition.

Pis on commence l’épisode en parlant de corgis nommés Elton John et Margaret Thatcher. What?

“Quand j’aime pas quelque chose pis que je suis inconfortable, je change.”
– Kaylynne Johnson

Des bonnes raisons d’écouter:

  • Les avantages et désavantages d’offrir du service comme modèle d’affaires
  • Pourquoi c’est important de monter tes prix pour travailler avec les meilleurs clients
  • Comment s’est passée son expérience de déléguer une partie de son travail de service à d’autres pigistes
  • Ce qui a grugé tous ses profits en déléguant de la job
  • Retour sur son expérience dans l’enseignement préscolaire et primaire
  • Comment elle utilise le marketing affilié pour régler son problème d’overbooking, garder ses clients heureux et ne pas perdre de clientèle.
  • L’aspect qu’elle a terriblement sous-estimé quand elle a créé sa première formation en ligne
  • Pourquoi elle n’essaye pas de tout faire parfaitement pour son premier lancement
  • Les symptômes physiques qui arrivent quand tu n’écoutes pas ton coeur

Mentionnés dans l’épisode:

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *