Ma définition à moi de tout ce qui est organique en business, c’est que c’est passif. C’est pas toi qui fais l’effort d’aller vers les gens, c’est eux qui viennent à toi. Donc il me fallait une experte comme Julie Rochon pour démystifier le tout.

Turns out, la clientèle organique, c’est encore possible, même en 2019. Sauf que ça veut pas dire que tu vas rien faire. C’est autant stratégique que la publicité, mais ça ne te demande pas d’investir d’avance.

Pour découvrir comme avoir plus de clientèle organique et faire grossir ta business sans donner une piasse à Facebook ou Instagram, écoute l’épisode d’aujourd’hui!

Des bonnes raisons d’écouter:

  • Est-ce que c’est encore réaliste d’avoir une business basée sur la clientèle organique?
  • Quelle est son approche quand elle parle d’organique?
  • Est-ce que l’organique ça veut dire du trafic qui vient à toi sans rien faire?
  • Quels sont les piliers d’une entreprise basée sur une stratégie organique?
  • Est-ce que la publicité est une stratégie qui nuit à ta business?
  • Comment on fait pour se faire voir sur le web sans payer de pub?
  • La stratégie qu’elle a arrêté d’utiliser parce qu’elle créait une dépendance nuisible pour sa communauté.

Mentionné dans l’épisode:

Dis-moi donc:

Sur quelle stratégie mises-tu pour aller chercher la majorité de ta clientèle? Est-ce que ça entre dans la définition de “organique” de Julie?

Laisse-moi savoir dans les commentaires!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *