À chaque fois que quelqu’un post sur un groupe Facebook “qui connaît une bonne assistante virtuelle?”, c’est toujours le nom de Valérie La Salle qui ressort. Donc évidemment, je devais comprendre c’était quoi le buzz.

Aujourd’hui, dans la première partie de l’entrevue avec Valérie, on discute de sa business qui a commencé de façon très organique, tout simplement par amour d’un métier qui ne respectait plus son mode de vie.

On découvre que son motto “juste être bien” la guide dans ses décisions et où est-ce que ça l’a mené. Prête pour l’entrevue? On fait ça!

“Mon but premier, c’est juste d’être bien.”
– Valérie La Salle

Des bonnes raisons d’écouter:

    • Son background qui n’a rien à voir avec l’entrepreneuriat
    • L’effet de ses troubles anxieux et de santé sur la création de sa business
    • La situation privilégiée qui lui permet de n’avoir aucune pression financière
    • Bâtir sa business avec son réseau
    • Comment le support de son mari l’a aidé au début
    • Établir ses propres balises de travail quand on ne trouve pas nul part ce qui nous parle

Un peu plus sur Valérie:

Avec dans sa poche près de 20 ans d’expérience en tant qu’adjointe administrative, exécutive et de direction, Valérie La Salle n’aurait jamais cru gérer une entreprise aussi florissante aujourd’hui!

Entrepreneure et maman-pirate de deux crevettes frisées, mais aussi épouse d’un joli coq, Valérie avoue d’emblée sa relation amour-haine avec l’argent. Elle pourrait vivre très aisément de son métier, mais elle décide d’y aller à son rythme afin d’être plus présente pour sa famille. D’ailleurs, elle choisit sa santé au détriment de montagnes de cash.

Femme authentique, fragile et intègre, elle désire encourager les autres entrepreneurs à prendre leur temps et à être bien. Simplement.

Mentionné dans l’épisode:

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

five + twenty =